La restauration

Un château médiéval et moderne à la fois

Depuis 100 ans, le Château de la Hunaudaye fait l’objet de plusieurs chantiers de sauvegarde. Mais c’est en 2005 que la plus grande campagne de restauration est entreprise, permettant de donner au site une nouvelle envergure après 4 années de travaux.

Faute d’iconographies ou de plans d’archives, la reconstruction des parties en ruine n’était pas possible car les incertitudes restaient trop importantes. Transformant cette difficulté en atout, l’architecte Marie-Suzanne de Ponthaud, propose alors un aménagement contemporain.

Le programme architectural est ainsi conçu comme une mise en scène, très spectaculaire par endroit tout en se révélant bien intégrée au bâti historique.

Un nouveau confort de visite

  • 5 tours accessibles au public
  • un parcours de visite adapté, qui emprunte les anciens chemins de ronde
  • un espace de 100m² dédié aux salles d’exposition temporaire
  • une salle pédagogique réservée aux scolaires et ateliers pour enfants
  • un espace billetterie et boutique
  • un site entièrement sécurisé

Une gestion partagée

Durant 80 ans, le château de la Hunaudaye est resté propriété de l’État.

Suite à la loi de décentralisation de 2003, le château a été transféré au Conseil Départemental des Côtes d’Armor en 2008.

Il reste géré par l’association du Château de la Hunaudaye créée en 1977, qui rassemble des bénévoles et une équipe salariée professionnelle.

Les autres sites départementaux

Rue de Beauport, Kérity
22500 Paimpol
Tél: 02 96 55 18 58
www.abbayebeauport.com

L’abbaye de Beauport

Face à la baie de Paimpol, le site de Beauport mêle patrimoine, nature et culture. L’ancienne abbaye témoigne notamment de l’introduction de l’art et l’architecture gothiques en Bretagne. Elle est entourée de jardins et de vergers, ainsi que d’un domaine abritant une remarquable diversité d’habitats naturels, entre forêt et littoral. Tout au long de l’année, Beauport se dévoile à travers des visites, des spectacles et des temps forts.

22570 Bon-Repos-sur-Blavet (Saint-Gelven)
Tél:  02 96 24 82 20
www.bon-repos.com

L’abbaye de Bon repos

Fondée en 1184, l’abbaye cistercienne de Bon-Repos, nécropole historique de la famille De Rohan, vous accueille dans un cadre exceptionnel, au bord du canal de Nantes à Brest, entre la forêt de Quénécan et les landes du Liscuis. Après un vaste chantier de restauration entrepris par l’Association des Compagnons de l’Abbaye de Bon-Repos, l’abbaye est aujourd’hui un centre culturel ancré dans son territoire, ayant pour ambition de concilier la création artistique contemporaine et la valorisation du patrimoine.

22260 Ploëzal
Tél: 02 96 95 62 35
chateaudelarochejagu@cotesdarmor.fr
www.larochejagu.fr

LE DOMAINE DÉPARTEMENTAL DE LA ROCHE-JAGU

Dans les Côtes-d’Armor, à proximité de Pontrieux, le Domaine départemental de la Roche-Jagu possède un patrimoine culturel, végétal et paysager exceptionnel. Le château de la Roche-Jagu (XVe siècle) niché au cœur d’un parc contemporain d’inspiration médiévale labellisé Ecojardin et Jardin remarquable, ainsi qu’une saison culturelle foisonnante offrent aux visiteurs un lieu de découverte incontournable.

9 rue de Rohannec’h
22000 Saint-Brieuc
Tél:  02 96 77 32 96
www.cotesdarmor.fr/rohannech

La Villa Rohannec’h

À Saint-Brieuc, au cœur d’un parc de 7 hectares surplombant le port du Légué, la villa Rohannec’h occupe une position privilégiée de trait d’union entre le centre-ville et la mer. Ouverte au public depuis 2010, la villa se mue progressivement en maison-atelier : lieu de vie culturel atypique, elle accueille des résidences et des workshops de création artistique, patrimoniale ou culturelle. Expérimentation, coopération et hospitalité sont les principes de la villa, qui propose ponctuellement des manifestations culturelles et des temps d’ouverture au public.

Rue du Vieux Château
22130 Créhen
Tél:  02 96 62 27 82
www.cotesdarmor.fr/chateau-du-guildo

LE CHÂTEAU DU GUILDO

Situé en bordure de l’estuaire de l’Arguenon, le Château du Guildo est une forteresse médiévale actuellement fermée au public en raison de travaux de mise en valeur qui s’achèveront en juillet 2021. Il est un des rares châteaux de cette période à avoir fait l’objet de fouilles archéologiques complètes. Ces fouilles, menées de 1994 à 2013, ont mis au jour nombre d’objets et de décors et permis de révéler différentes périodes d’occupation du XIau XVIIsiècle. Ceint par un espace naturel sensible, les visiteurs ont toute liberté de flâner à l’extérieur du monument, s’imprégnant du romantisme des ruines et des abords sauvages du château.